A la recherche de bureaux à louer

 

Top départ pour la recherche d'un bureau à louer. Les critères sont simples : quartier actif, 100m², budget convenable, propriétaire sympathique. Objectif : trouver en une semaine.

Essai numéro 1 : le journalRecherche de locaux avec journal

Fort logiquement, je commence par la méthode traditionnelle.

Armé d'un feutre rouge et d'un portable, je suis prêt pour l'action. Premier journal ouvert page 2, 3 annonces concordent avec mes trois premiers critères.

Pour le dernier critère il est impératif d'appeler. Ce que je m'empresse de faire. Début de l'appel 1, fin de l'appel. Propriétaire malpoli. Ça commence bien...

Début de l'appel 2, un bonjour comme réponse, l'espoir renaît. Malheureusement le bureau a déjà trouvé preneur. Bon...

Dernière tentative avec l'appel 3. Occupé. Allez je passe à autre chose.

Essai numéro 2 : Internet

Merveille technologique et gain de temps.

Pourquoi n'y avoir pas pensé plus tôt. Je tape "bureaux à louer" et un nombre indéterminé de sites apparaît. Je clique naïvement sur le premier. Mauvaise pioche. Le second est déjà plus intéressant. Critères rentrés, rechercher, annonces trouvées : 2.

On ne se décourage pas. J'appelle les deux. Sur les deux annonces, une est encore valable. Je prends rendez-vous pour une visite le lendemain.

Oui je suis pressé. Je vais sur un autre site pour faire d'autres recherches, sans succès.

Demain, je prends les choses en main.

visite avec agenceEssai numéro 3 : les agences

 

Au petit jour, je me rends en ville pour écumer les agences immobilières.

Je rentre dans la première, on me rigole au nez lorsque j'énonce mes critères. Soit disant que mon budget n'est pas réaliste. Je sors furieux, outré par ce comportement.

J'ouvre la porte de la deuxième violemment, encore chahuté par mon expérience, pour de nouveau exposer mes critères.

Cette fois-ci, tout se passe bien. J'ai même de la chance de trouver plusieurs annonces qui correspondent.

Parfait, je vais visiter un second bureau aujourd'hui. Partons, ne soyons pas en retard aux rendez-vous.

Je suis devant le premier bureau, j'ouvre la porte de l'immeuble et monte les escaliers. Mais très vite je suis freiné par les huées d'une foule. En effet, je venais de doubler vulgairement d'autres candidats pour la location. Je me remets à ma place, tête baissée. Deux heures plus tard, je sors de ma visite dépité. Dix personnes sont sur le dossier. Résigné, je me dirige vers mon second rendez-vous lorsque mon téléphone sonne. C'est le propriétaire de ma future visite qui m'annonce que le bien vient d'être accordé à un autre. 16h, je rentre chez moi. Résultat négatif.

Je recommencerai demain. Peut-être devrais-je modifier mes critères pour éviter moqueries et concurrence. Quoi qu'il en soit, je recevrais mon client de demain entre ma table de cuisine et ma chaise de bureau. J'espère qu'il n'y verra pas un manque de professionnalisme.